Plus de quatre mois après l’incendie qui a détruit une partie de l’hôpital, la prise en charge des patients reste chao­tique, et le person­nel est à bout. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This