Alors que le conflit au Mali ne trouve pas d’is­sue depuis presque dix ans, quelque 150 000 jeunes Maliens se retrouvent tota­le­ment désco­la­ri­sés ou rencontrent des diffi­cul­tés pour reprendre le programme scolaire là où ils l’ont laissé. Article original

Share This