La créa­tion des SBBS, nouveaux titres souve­rains pouvant être titri­sés sur les marchés, diffu­se­rait le risque finan­cier plutôt que de le limi­ter, explique dans une tribune au « Monde » Jean-Michel Naulot, ancien membre du collège de l’Autorité des marchés finan­ciers. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This