Le rachat par la dette de Qualcomm par Broadcom inquiète les auto­ri­tés améri­caines, qui redoutent un affa­blis­se­ment de leur indus­trie élec­tro­nique face à la menace chinoise. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This