Les effec­tifs de Mobipel ont été réduits de 60 % en un peu plus de trois ans. Plus d’un quart des départs étaient des licen­cie­ments pour faute grave. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This