Le gouver­ne­ment dévoile lundi un arse­nal rénové de sanc­tions contre les chômeurs ne remplis­sant pas leurs obli­ga­tions, une réforme qui, avec le renfor­ce­ment des contrôles, est présen­tée comme la contre­par­tie de l’extension des droits aux démis­sion­naires et indé­pen­dants. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This