Le géant améri­cain a utilisé une méthode d’optimisation fiscale légale, bien connue des trafi­quants de drogue, afin de trans­fé­rer 20 milliards d’euros vers un para­dis fiscal, échap­pant ainsi à l’impôt sur les béné­fices. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This