A cause d’un lac quasi­ment assé­ché, Bouaké, la deuxième ville de Côte d’Ivoire souffre d’une pénu­rie d’eau. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This