Le réseau social veut faci­li­ter le signa­le­ment, par les inter­nautes, des commen­taires problé­ma­tiques. Mais assure qu’il ne s’agit pas d’un bouton « je n’aime pas ». Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This