Alain Juppé, ministre des Affaires étran­gères au moment du massacre des Tutsis, a reconnu mercredi que la France n’avait “pas accom­pli assez” pour l’évi­ter. Patrick de Saint-Exupéry salue “des premiers pas” mais il reste selon lui “des points extrê­me­ment lourds” à expli­quer. Article original

Share This