Et si la crise finan­cière de 2008 n’était pas le résul­tat de la déré­gu­la­tion, mais de l’informatisation ? Un livre passion­nant propose une solu­tion radi­cale : mettre fin aux banques, explique le corres­pon­dant du « Monde » à Londres, Eric Albert. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This