“Il n’y a aucune raison, à aucun moment que ce soit, d’uti­li­ser la violence ou l’in­ti­mi­da­tion. Ce n’est pas conve­nable”, a réagi le premier secré­taire du Parti socia­liste. Article origi­nal

Share This