Huit mois après la reprise du sous-trai­tant auto­mo­bile creu­sois, ils sont 97, sur les 157 ouvriers licen­ciés, à n’avoir aucune pers­pec­tive d’emploi. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This