Les prix agri­coles ont augmenté l’an dernier de 3% en moyenne, mais les agri­cul­teurs ne s’en sortent toujours pas. Contrairement aux idées reçues, ce sont surtout les consom­ma­teurs qui profitent de cette baisse, selon un rapport remis mardi au Parlement. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This