L’absence d’inflation et la modé­ra­tion sala­riale témoignent de la fragi­lité de la reprise écono­mique. Mais les gains de produc­ti­vité offerts par la révo­lu­tion numé­rique sont encore à venir, juge l’économiste Benoît Cœuré, membre du direc­toire de la BCE. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This