Devant la dégrin­go­lade, le gouver­ne­ment a instauré cette semaine un taux de change fixe. Depuis, les Iraniens n’arrivent plus à échan­ger leurs rials contre des billets verts. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This