A partir de l’an­née prochaine, les aides au loge­ment ne seront plus calcu­lées sur les reve­nus perçus deux ans aupa­ra­vant. L’administration calcu­lera tous les trois mois les ressources des ménages pour adap­ter le montant de l’al­lo­ca­tion. Article origi­nal

Share This