Le président béni­nois, qui avait promis de ne faire qu’un mandat, est de nouveau candi­dat à la prési­den­tielle du 11 avril. L’opposition l’ac­cuse de faire le ménage pour l’emporter. Article original

Share This