Les marques exercent un contrôle tatillon sur les conte­nus et les audiences. Internet comme les médias tradi­tion­nels « sont désor­mais sous surveillance », explique Philippe Escande, jour­na­liste au « Monde ». Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This