Au moins 49 personnes ont été tuées vendredi dans cette ville paisible du sud de la Nouvelle-Zélande. Le prin­ci­pal suspect est un Australien âgé de 28 ans, qui a expli­qué commettre cet atten­tat pour lutter contre ce qu’il appelle le “géno­cide des Blancs”. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This