Au septième jour de mobi­li­sa­tion, envi­ron 38 % des quelque 150 000 sala­riés étaient en grève. Les non-grévistes, eux, se font discrets, pour éviter « de jeter de l’huile sur le feu ». Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This