Ni tout à fait philan­thropes ni tout à fait naïfs, les action­naires des entre­prises à mission cherchent à conci­lier une écono­mie sociale et soli­daire et un capi­ta­lisme « pur et dur », à la recherche exclu­sive du profit maxi­mal. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This