Sur un agenda simi­laire à celui des chemi­nots, les éboueurs ont débuté une grève, début avril, récla­mant notam­ment la « recon­nais­sance de la péni­bi­lité ». Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This