Alors que le fossé semble se creu­ser entre le monde agri­cole et le reste de la popu­la­tion fran­çaise, les agri­cul­teurs se disent stig­ma­ti­sés, déni­grés. Les paysans seraient-ils mal compris, ou pire, mal aimés ? Au point de deve­nir des cibles ? “Complément d’en­quête” sur une profes­sion en plein mal-être. Article origi­nal

Share This