Si c’est pendant la nuit que les affaires se traitent dans les halles de Rungis, c’est au matin que Cédric fait le tour des gros­sistes. Il vient collec­ter auprès d’eux ce qui n’a pas trouvé preneur. Des produits frais inven­dus qui iront garnir les rayons d’épiceries sociales… Extrait du maga­zine “13h15 le dimanche” du 20 octobre 2019. Article origi­nal

Share This