La loi EGalim, promul­guée fin 2018, promet­tait aux culti­va­teurs et éleveurs fran­çais une vie digne et de justes prix pour leurs produits. Un an plus tard, c’est la douche froide… “Complément d’en­quête” revient sur la diffi­cile ques­tion des prix. Article origi­nal

Share This