Les petits pêcheurs bretons crai­gnaient de mettre la clé sous la porte pendant le confi­ne­ment. Mais ils ont bien résisté. En revanche, les plus gros, de retour, ont du mal à écou­ler leur pêche à la criée : la demande des restau­ra­teurs leur manque cruel­le­ment. Article original

Share This