Quelques heures seule­ment après l’assassinat de Martin Luther King, Robert Kennedy, le frère de l’ancien président John Fitzgerald Kennedy, prenait la parole. Il voulait alors essayer d’apaiser les tensions raciales aux Etats-Unis. Article origi­nal


Ceci peut aussi vous intéresser

Share This