Project Management

La gestion de projet est une démarche visant à orga­ni­ser de bout en bout le bon dérou­le­ment d’un projet. C’est tout l’opérationnel et le tactique qui fait qu’un projet abou­tit dans un triangle repré­sen­tant l’équilibre qualité-coût-délai (QCD). Le mana­ge­ment de projet assume le pilo­tage stra­té­gique du projet.

Nos Recrutements

Ingénieur Planificateur

Responsable de la plani­fi­ca­tion du projet pour les zones et disci­plines dési­gnées, l’Ingénieur plani­fi­ca­teur s’assure que les procé­dures et pratiques exem­plaires du projet sont conve­na­ble­ment mises en pratique.

Il (elle) travaille avec l’équipe du projet, en parti­cu­lier le Chef d’équipe de la plani­fi­ca­tion, le Responsable des contrôles du projet et les Responsables de zones et services afin de satis­faire aux objec­tifs du projet.

 

Missions :
  • Chargé de contri­buer à l’élaboration d’un plan de projet réaliste et d’un calen­drier afin d’atteindre les objec­tifs du projet.
  • Adhère à la struc­ture détaillée des travaux (SDT) du projet et de la zone.
  • Élaboration de la méthode du chemin critique et des réseaux logiques.
  • Responsable de véri­fier que les normes, procé­dures et systèmes de plani­fi­ca­tion et program­ma­tion du projet sont mis en œuvre.
  • Contribue à la coor­di­na­tion de la plani­fi­ca­tion et de la program­ma­tion pour les zones et disci­plines assi­gnées et à l’intégration des calen­driers dans un calen­drier de contrat IAC inté­gré (plan d’ensemble).
  • Responsable de l’état d’avancement en ce qui concerne le compte-rendu sur l’état d’avancement et la produc­ti­vité de la construc­tion dans les zones dési­gnées.
  • Collabore à l’intégration des plans de niveau 4 et 5 de l’entreprise et des calen­driers dans l’échéancier prin­ci­pal de niveau 3, confor­mé­ment aux exigences des normes HT et aux clauses du contrat.
  • Production et distri­bu­tion de rapports hebdo­ma­daires et mensuels pour mise à jour sur l’état d’avancement.
  • Évaluation par véri­fi­ca­tion en personne des commen­taires et infor­ma­tions reçues de la part des super­vi­seurs et entre­prises.
  • Réalisation d’évaluations d’échéancier et de comptes-rendus sur les tendances du projet et les varia­tions par zones assi­gnées.
Profil :
  • Diplôme univer­si­taire en ingé­nie­rie, autre disci­pline appro­priée ou expé­rience profes­sion­nelle en la matière.
  • 5 ans d’expérience mini­mum, avec parti­ci­pa­tion et expo­si­tion à tous les domaines des contrôles de projet.
  • Aptitude à utili­ser le logi­ciel de plani­fi­ca­tion Primavera et autres outils appro­priés.
Contrôleur des Coûts

Le Contrôleur des coûts travaille sous la respon­sa­bi­lité de l’Ingénieur prin­ci­pal spécia­liste des coûts dont il reçoit les direc­tives opéra­tion­nelles. Il (elle) est chargé(e) de four­nir la fonc­tion de contrôle des coûts pour les contrats dési­gnés du chan­tier et appor­ter un support pour le système des coûts au service des contrats et des appro­vi­sion­ne­ments sur le site (après une forma­tion initiale).

 

Missions :
  • Travaille en liai­son avec l’ingénierie de construc­tion, l’administration des contrats et les équipes comp­tables du chan­tier pour s’assurer que des données d’évaluation exactes des travaux et des coûts sont effec­tuées en temps et en heure pour être trai­tées par le contrôle du projet.
  • Élabore les rapports du contrôle du projet pour la partie coûts et avan­ce­ment des travaux.
  • Contribue à la projec­tion totale des heures dans le cadre des rapports de prévi­sion et de tendance.
  • S’assure que le logi­ciel de contrôle des coûts (iPas) possède toutes les données de coûts appro­priées (budget, enga­ge­ments, échéan­cier de paie­ment, dépenses, prévi­sion), rela­tives au contrôle des coûts/aux contrats.
  • Élabore sur une base mensuelle des rapports sur les flux de tréso­re­rie à long terme.
  • Fournit des budgets de chan­tier pour les contrats et sous contrats attri­bués au chan­tier.
  • Analyse les tendances des rapports de coûts et de budget.
  • Effectue des études de coûts.
  • Aide à l’administration du système de gestion des chan­ge­ments.
  • Tient à jour le registre des tendances.
  • Fournit une analyse des données en rela­tion avec le champ d’application, les coûts, l’échéancier, les risques, les prévi­sions et variances par rapport au plan du projet.
  • Agit en coor­di­na­tion avec les dépar­te­ments admi­nis­tra­tion du chan­tier et contrôle des maté­riaux pour inclure les demandes de bons de commande enga­gées dans le système de coûts.
  • S’assure que la struc­ture de venti­la­tion des coûts est alignée sur la struc­ture d’établissement de contrats la plus récente.
  • S’assure que les condi­tions de travail sont sécu­ri­taires.
Profil :
  • Un mini­mum de 5 ans d’expérience profes­sion­nelle, de préfé­rence dans l’industrie de la construc­tion en tant que contrô­leur des coûts / ingé­nieur.
  • Diplôme avec une quali­fi­ca­tion soit en ingé­nie­rie / finance soit dans une disci­pline perti­nente.
  • Capable d’utiliser les logi­ciels de Microsoft Office, y compris Microsoft Access.
  • Anglais courant & fran­çais appré­cié.
Responsable Contrôles du Projet

Sous la respon­sa­bi­lité du Directeur commer­cial, le Responsable de contrôles du projet est chargé du leader­ship, de l’expertise et de la direc­tion d’une équipe pluri­dis­ci­pli­naire. Il (elle) est respon­sable de la créa­tion et de la mise à jour des systèmes ressource, des proces­sus et de l’émission de rapports pour favo­ri­ser une gestion et une inté­gra­tion réus­sies de la défi­ni­tion du champ d’application, de l’ingénierie et de l’exécution des travaux approu­vés du projet.

 

Missions :
  • Met en place et gère l’organisation de contrôle du projet, pour le projet.
  • Recherche, commu­nique et obtient l’approbation pour la descrip­tion des travaux et les ressources néces­saires pour four­nir les services au projet.
  • Fournit les outils et les proces­sus pour assis­ter la direc­tion du projet à réali­ser ou dépas­ser les objec­tifs tech­niques, écono­miques et les délais impar­tis.
  • Met l’équipe pluri­dis­ci­pli­naire adéquate en place et l’organisation sur pied. Identifie les personnes compé­tentes dispo­sant de l’expertise requise. Gère l’équipe, orga­nise et préside les réunions néces­saires.
  • Applique les outils et procé­dures rela­tives au projet afin d’assurer les contrôles, de faire des prévi­sions et des rapports de tous les travaux du projet confor­mé­ment aux méthodes et pratiques d’excellence de la gestion de projet.
  • Met en œuvre des plans dans le cadre de son auto­rité pour régler les problèmes et explo­rer les oppor­tu­ni­tés du projet. Lorsque les mesures requises sont en dehors de l’autorité du respon­sable de contrôle du projet, recom­mande des mesures à son super­vi­seur en temps oppor­tun, pour appro­ba­tion.
  • Fournit une analyse des données en rela­tion avec le champ d’application, les coûts, l’échéancier, les risques, les prévi­sions et variances par rapport au plan du projet.
  • Fournit régu­liè­re­ment des rapports et des prévi­sions sur l’avancement. Gère la prépa­ra­tion de rapports de projet. Tient l’équipe de direc­tion à jour selon les besoins afin de mini­mi­ser les impré­vus.
  • Défend les prin­cipes HSE au sein de l’équipe du projet et spéci­fi­que­ment au sein du dépar­te­ment de contrôle du projet.
  • S’assure que le projet est conforme aux poli­tiques de l’entreprise par rapport aux pratiques de gestion opéra­tion­nelle et d’émission de rapports.
  • Veille à ce que l’étendue des travaux du projet n’est modi­fiée qu’après que le proces­sus de revue et d’autorisation exigé ait été mis en œuvre.
  • Effectue des prévi­sions sur l’étendue des travaux et les dépenses du projet, et fait des recom­man­da­tions quant aux demandes de budget supplé­men­taires le cas échéant. S’assure que les fonds pour les impré­vus sont correc­te­ment admi­nis­trés.
  • Met en place et applique le programme de gestion des docu­ments.
  • Tient à jour le dossier commer­cial et commu­nique à l’équipe de Projet les facteurs les plus impor­tants pour assu­rer le succès du Projet.
  • Participe acti­ve­ment à la gestion des risques du Projet afin d’obtenir les résul­tats prévus.
  • Applique la gestion du chan­ge­ment à l’ensemble des éléments du champ d’application, de l’échéancier et des coûts du plan.
Profil :
  • Le poste exige un ingé­nieur profes­sion­nel ou une personne qui possède de l’expertise tech­nique, avec une solide forma­tion tech­nique en gestion du projet. Une expé­rience de projets inter­na­tio­naux sera préfé­rée.
  • Requière un leader­ship d’exception et compé­tences en commu­ni­ca­tion indis­pen­sables, de même qu’un esprit d’initiative posi­tif face au chan­ge­ment.
  • Peut être amené à diri­ger jusqu’à 50 employés. Le titu­laire du poste aura une influence signi­fi­ca­tive sur le budget du projet de 4 milliards USD, et remet­tra de manière réus­sie le dossier commer­cial.
  • Le candi­dat est à même de prendre des déci­sions de manière auto­nome et est libre de résis­ter aux pres­sions pour modi­fier des plans ou des concepts (en four­nis­sant les expli­ca­tions appro­priées) s’il estime qu’ils compro­mettent les exigences établies.
  • Les compé­tences essen­tielles pour cette fonc­tion sont :
    • Leadership d’exception,
    • Sens du commerce et de la stra­té­gie,
    • Centré sur des résul­tats majeurs,
    • Écoute, compré­hen­sion et réponse,
    • Impact, influence et établis­se­ment de rela­tions.
Responsable de la Planification

Le Responsable de la plani­fi­ca­tion sera chargé de super­vi­ser toute la plani­fi­ca­tion et les acti­vi­tés en cours d’exécution entre­prises dans le cadre du projet.

 

Missions :
  • Gère la plani­fi­ca­tion du projet et les équipes char­gées de l’avancement physique sur le site. Garantit que les niveaux de dota­tion en person­nel et de quali­fi­ca­tion sont appro­priés et mis en œuvre au bureau prin­ci­pal et au sein des équipes char­gées des modules et de l’exploitation du site afin d’atteindre effi­ca­ce­ment les objec­tifs du projet en matière de coûts et de qualité.
  • Gère l’intégration globale de l’échéancier du projet. Veille à ce que les mises à jour et rapports sur l’état d’avancement des travaux sont exacts et remis dans les délais ; Rassemble, revoit, et colla­tionne les données issues de rapports d’appréciation directe puis les intègre aux rapports hebdo­ma­daires et mensuels du projet trai­tant de l’état d’avancement et des problèmes à résoudre. Communique régu­liè­re­ment et effi­ca­ce­ment avec ses collègues afin de mini­mi­ser les impré­vus ;
  • Surveille les progrès et les struc­tures et systèmes de contrôle de l’entreprise. Oriente les entre­prises selon les attentes d’EK rela­tives à l’émission de rapports et aux contrôles.
  • Communique effi­ca­ce­ment avec le bureau prin­ci­pal, le service de gestion du chan­tier et des modules afin d’identifier les biens livrables critiques en vue d’une approche inté­grée des objec­tifs clés du projet.
  • Soutient l’analyse de l’impact de l’échéancier des initia­tives et oppor­tu­ni­tés iden­ti­fiées sur le projet. Propose des recom­man­da­tions basées sur ces analyses en vue de livrer un projet selon la méthode la plus rentable pour étayer le dossier commer­cial.
  • Tient à jour le dossier commer­cial et commu­nique à l’équipe de Projet les facteurs les plus impor­tants pour assu­rer le succès du projet. Participe acti­ve­ment à la gestion des risques du projet afin d’atteindre les résul­tats prévus.
Profil :
  • Le rôle exige un ingé­nieur ou une personne ayant au moins 10 ans d’expertise tech­nique dans les contrôles de projet, en parti­cu­lier la plani­fi­ca­tion et la program­ma­tion.
  • Le rôle exige une connais­sance solide d’un logi­ciel de plani­fi­ca­tion, en parti­cu­lier Primavera P3. Connaissance profes­sion­nelle de P6 est un avan­tage, néan­moins ce n’est pas une exigence.
  • Une expé­rience en projets inter­na­tio­naux sera préfé­rée. Leadership d’exception et compé­tences en commu­ni­ca­tion indis­pen­sables, de même qu’un esprit d’initiative posi­tif face au chan­ge­ment.
  • Maîtrise de l’anglais écrit/parlé impé­ra­tive. Connaissance profes­sion­nelle du fran­çais souhai­table mais non obli­ga­toire.
  • Cette fonc­tion néces­site une compré­hen­sion appro­fon­die des facteurs de moti­va­tion contri­buant au succès du projet dans la mesure où l’objectif prin­ci­pal du titu­laire est de s’assurer que les résul­tats commer­ciaux sont accom­plis.
  • Capacité à super­vi­ser jusqu’à vingt employés. Ce rôle néces­site une expé­rience démon­trée sur de très gros projets de l’ordre d’au moins un milliard USD.
  • Cette fonc­tion néces­site une expé­rience signi­fi­ca­tive en super­vi­sion d’entreprises afin d’être fami­lier avec les limites et conve­nances inhé­rentes à une telle inter­ac­tion.
  • Le candi­dat aura le pouvoir de prendre des déci­sions de manière auto­nome et la liberté de résis­ter aux pres­sions exer­cées sur lui pour chan­ger des plans ou des concepts (en four­nis­sant les expli­ca­tions appro­priées) s’il estime qu’ils compro­mettent les exigences défi­nies.
Conditions de travail :
  • Essentiellement travail de bureau dans un envi­ron­ne­ment inter­na­tio­nal.
  • Voyages poten­tiel­le­ment fréquents sur les chan­tiers d’exploitation.
Coordinateur Gestion du Risque

Le coor­di­na­teur de la gestion du risque sera chargé d’organiser et d’exécuter le programme de gestion du risque sur le projet. Il (elle) devra s’assurer que tous les risques impor­tants dans l’ensemble du projet ont été iden­ti­fiés et évalués, et qu’ils ont fait l’objet de la mise en place de programmes ou de mesures d’atténuation. Le coor­di­na­teur travaillera avec les équipes multi­dis­ci­pli­naires, en appli­quant une métho­do­lo­gie commune et les normes du projet à l’évaluation et à la réduc­tion du risque dans l’ensemble des acti­vi­tés.

 

Missions :
  • Identifier tous les risques dans l’ensemble des acti­vi­tés du projet sur le chan­tier en orga­ni­sant des sessions d’évaluation des risques régu­lières avec le person­nel des diffé­rents secteurs, les cadres fonc­tion­nels et les groupes,
  • Identifier les risques dans l’ensemble des phases du projet : IAGC, pré démar­rage, mise en service et exploi­ta­tion,
  • S‘assurer que les actions appro­priées de mesures d’atténuation des risques iden­ti­fiés sont conve­nues et sont mises en appli­ca­tion. Ce qui implique de s’assurer que tous les risques signi­fi­ca­tifs ont été pris en charge,
  • Collaborer avec les gestion­naires assu­mant la respon­sa­bi­lité des risques au chan­tier afin de mettre en place la docu­men­ta­tion rela­tive aux contrôles et aux plans de mesures d’atténuation des risques consi­dé­rés comme « très élevés»,
  • Faire un rapport sur les risques et les mesures d’atténuation à la direc­tion du projet et à l’équipe char­gée de la gestion du risque,
  • Rassembler les données et faire un rapport afin de soute­nir la produc­tion des indi­ca­teurs clés de perfor­mance (ICP) pour la gestion des risques.
Profil :
  • Ce poste exige un ingé­nieur avec au moins 10 années d’expérience en gestion de projet et d’exploitation.
  • Les fonc­tions devant être exer­cées au chan­tier, il est néces­saire de pouvoir travailler en fran­çais et en anglais.
  • Le titu­laire doit connaître et prati­quer les tech­niques les plus récentes de gestion du risque. La connais­sance et la pratique des méthodes Six Sigma sera un plus.
  • En outre, le titu­laire doit avoir la capa­cité de diri­ger et de guider effi­ca­ce­ment les équipes de gestion du risque lors de réunions longues et rigou­reuses.
  • Il doit avoir égale­ment la capa­cité de pouvoir parfois remettre en ques­tion les déci­sions de cadres de haut niveau afin de s’assurer que les évalua­tions et les mesures d’atténuation des risques ont bien été mises en place.
  • Le titu­laire doit pouvoir s’adresser de manière claire à l’ensemble du person­nel du projet afin de s’assurer que l’équipe de projet travaille selon les prin­cipes du programme de gestion du risque.
Conditions de travail :
  • De longues périodes de concen­tra­tion et des heures de travail irré­gu­lières sont exigées pour atteindre les objec­tifs. Il convien­dra de faire respec­ter des échéances irré­vo­cables.
  • Voyages fréquents, y compris à l’international.
Chef d’équipe Contrôle Documentaire

Sous l’autorité du Responsable du contrôle docu­men­taire, le Contrôleur en chef des docu­ments a pour respon­sa­bi­lité d’apporter son exper­tise et de mener une équipe pluri­dis­ci­pli­naire dans l’enregistrement, le clas­se­ment, la gestion, la traça­bi­lité, l’archivage et la distri­bu­tion des biens livrables du projet sous forme papier et élec­tro­nique, et de toute autre docu­men­ta­tion requise par le projet.

 

Missions :
  • Suivre, diri­ger et coor­don­ner le groupe de contrôle des docu­ments.
  • S’assurer que les équipes de contrôle des docu­ments sont bien formées en systèmes, procé­dures et procé­dés du projet.
  • S’assurer que les procé­dures de contrôle des docu­ments sont élabo­rées, publiées et distri­buées.
  • Organiser des sessions d’information sur l’utilisation des systèmes permet­tant de récu­pé­rer et d’accéder à la docu­men­ta­tion du projet.
  • Assister quoti­dien­ne­ment les contrô­leurs de docu­ment avec le flux des travaux.
  • S’assurer que le recru­te­ment du person­nel du service de contrôle des docu­ments est géré de concert avec l’échéancier du projet afin de garan­tir que les ressources humaines appro­priées seront dispo­nibles et correc­te­ment formées pour faire face à tous les impé­ra­tifs.
  • Participer à toutes les réunions avec les four­nis­seurs ou de lance­ment de contrat.
  • Suivre et véri­fier régu­liè­re­ment toutes les données rela­tives au contrôle de docu­ments.
  • Créer des liens avec des repré­sen­tants du service ingé­nie­rie, des contrats et autres services pour s’assurer que les objec­tifs de contrôle des docu­ments sont atteints.
  • Produire et entre­te­nir des dossiers docu­men­taires des diverses phases du projet, y compris :
  • Méticuleusement enre­gis­trer et émettre des rapports sur le statut des biens livrables du projet aux entre­pre­neurs.
  • Gérer les docu­ments en confor­mé­ment avec les normes ISO 9001.
    • Toute la docu­men­ta­tion tech­nique, tel que défi­nit dans les procé­dures du projet.
    • Toute la docu­men­ta­tion tech­nique, tel que défi­nit dans les procé­dures du projet.
    • Recevoir, véri­fier et archi­ver préci­sé­ment dans le système de contrôle des docu­ments.
    • Distribuer tous les plans tech­niques, non tech­niques et les docu­ments en fonc­tion des demandes du service ingé­nie­rie et autres membres du projet, selon les procé­dures et procé­dés du projet.
Profil :
  • Une expé­rience en contrôle de docu­ments avec une capa­cité démon­trée à gérer et super­vi­ser une équipe de contrôle de docu­ments.
  • Des capa­ci­tés excep­tion­nelles de commu­ni­ca­tion, d’analyse et de persua­sion.
  • Une expé­rience en utili­sa­tion du système de gestion et de contrôle de docu­ments élec­tro­niques (iPas DM) est essen­tielle.
  • Une connais­sance profes­sion­nelle de la gestion des données du vendeur et des procé­dés d’ingénierie ainsi que de la manière dont ceux-ci sont étroi­te­ment liés à d’autres secteurs d’activité du projet.
  • Une capa­cité à inter­pré­ter, rédi­ger et mettre en œuvre des procé­dures complexes.
  • Une expé­rience en faci­li­ta­tion, forma­tion, expo­sés et/ou forma­tion en tuto­rat privé.
  • Des capa­ci­tés de direc­tion et une expé­rience en réso­lu­tion de problèmes. capa­cité orga­ni­sa­tion­nelles.
  • Compétence et expé­rience dans l’utilisation de MS Word, Excel, Access, Adobe Acrobat, inter­net, cour­riel et tech­no­lo­gies de gestion et mani­pu­la­tion de fichiers.
  • Capacité à diri­ger une équipe et à travailler en colla­bo­ra­tion avec une équipe diver­si­fiée.
Une question ? Contactez nous.

Contact

Les champs marqués d’un * sont requis.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de vali­da­tion et devrait rester inchangé.