Méthode de Recrutement par Simulation : mode d’emploi

Méthode de Recrutement par Simulation : mode d’emploi

La MRS, appelé autre­fois « méthodes des habi­le­tés » bannit le CV au profit d’exercices ciblés afin d’embaucher des gens sur leurs apti­tudes et non plus sur leur profil. La méthode de recru­te­ment par simu­la­tion permet d’élar­gir les recherches de candi­dats en privi­lé­giant le repé­rage des capa­ci­tés néces­saires au poste de travail proposé.

Nos amis les singes : grooming, schmoozing, etc.

Nos amis les singes : grooming, schmoozing, etc.

Plus une espèce est évoluée, plus elle consacre de temps au groo­ming, et moins elle enre­gistre de conflits internes ! De fait, les macaques rhésus se livrent à cette acti­vité pendant 7% de leur temps, contre 30% pour les macaques thibé­ta­nas : on constate vingt fois plus d’in­ci­dents chez les premiers que chez les seconds…

Test de Lüscher : le candidat en voit de toutes les couleurs

Test de Lüscher : le candidat en voit de toutes les couleurs

J’ai eu l’oc­ca­sion d’uti­li­ser dans le cadre de mes recru­te­ments le test de Lüscher, en corré­la­tion avec le ques­tion­naire GPP‑I Gordon. Pourquoi faire passer deux tests de person­na­lité diffé­rents ? Parce qu’ils peuvent chacun éclai­rer certains aspects de la person­na­lité, appor­ter des infor­ma­tions complé­men­taires ou diffé­rentes qu’il convient alors d’exa­mi­ner plus en détail pour faire un diag­nos­tic fiable.